mirage

Contribution à l'étude des images ERTS-1 à l'échelle du 1/1000000 du projet Golion (Languedoc-Roussillon)

DSpace/Manakin Repository

Show simple item record

dc.contributor.author Centre national de la recherche scientifique, Centre d'études phytosociologiques et écologiques
dc.contributor.author Caballé, Guy
dc.contributor.author Long, G. (Editeur scientifique)
dc.date.accessioned 2012-03-20T10:26:40Z
dc.date.available 2012-03-20T10:26:40Z
dc.date.issued 1973-01-30
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2332/2048
dc.description 45 pages, tableaux, illustrations, photographies, bibliographie fr_FR
dc.description.abstract Ce rapport constitue la première contribution importante, certes encore très modeste, des phyto-écologues du C.E.P.E.-L.Emberger au projet GOLION. Les images reçues à Montpellier n'ont permis qu'une analyse très préliminaire, dont les premières observations sont formulées dans ce rapport. M. Guy CABALLE s'est attaché, sous notre direction, et dans le cadre des échanges de vues qu'il a pu avoir librement avec les collègues du C.E.P.E. concernés par les recherches sur la télédétection des ressources terrestres (notamment Melle G. RIMBAULT et M. B. LACAZE), à mettre en place une approche très simple, compatible avec la nature des données disponibles et avec les moyens progressivement existants. Il a montré notamment que les images reçues (essentiellement celles du 22 septembre 1972 et du 9 octobre 1972, pour une petite partie du Languedoc- Roussillon) se prêtaient à une photo-interprétation en zones homogènes et en zones isophènes. Cette interprétation fournit un cadre objectif à la délimitation "d'unités" dont on peut dire d'ores et déjà qu'elles correspondent aux divers niveaux de perception écologique du territoire (régions et sous-régions écologiques, secteurs et sous-secteurs écologiques, G. RIMBAULT, en prép.). La phase "identification" a été conduite à partir des document thématiques fondamentaux existants et de visites sur le terrain (notamment sur la zone-test des Costières du Gard). Dans une phase ultérieure, il est envisagé d'entreprendre quelques analyses plus fines (contrastes chromatiques) et de recourir à la numérisation de certaines images en vue d'une analyse quantitative. On envisage enfin d'aborder les études à caractère chronoséquentiel avec les quelques images successives qui sont disponibles (3 dates, pour la période automne 1972-hiver 1973 sur la zone test des Costières du Gard).Le travail de M. CABALLE souligne l'intérêt plus particulier des canaux 5 et 6 du MSS, en ce sens qu'ils présentent le meilleur pouvoir discriminant. Par ailleurs, sur un territoire de l'ordre de 120 000 ha,il a été possible de délimiter jusqu'à 24 zones homogènes à partir du canal 5, chaque zone ressortissant à une "réponse" thématique particulière qui a été succinctement analysée à l'échelle du 1/1 000 000. L'efficacité des divers canaux du MSS pour les divers thèmes testés (géologie, pédologie, morphologie, végétation actuelle et utilisation du sol, végétation potentielle ...) a été recherchée. En ce qui concerne la végétation et l'utilisation du sol, il se confirme que les canaux 5 et 6 sont les plus efficaces pour traduire les diverses unités ; mais aucun canal ne saurait a priori être éliminé, car ils ont chacun un intérêt particulier soit pour la végétation elle-même, soit pour le milieu dans lequel elle se développe. Si c'était utile, cela confirme encore le caractère nécessaire- ment global de la télédétection à partir des satellites des ressources terrestres et justifie l'approche interdisciplinaire qui est sous-jacente dans la formulation du Projet GOLION auquel le CEPE-L.Emberger a fourni une participation modeste. fr_FR
dc.language.iso fr fr_FR
dc.publisher CEPE fr_FR
dc.title Contribution à l'étude des images ERTS-1 à l'échelle du 1/1000000 du projet Golion (Languedoc-Roussillon) fr_FR
dc.type Rapport d'étude fr_FR

Files in this item


This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account

Bookmark and Share