mirage

Analyse critique de la pertinence de l'aire urbaine pour étudier l'étalement urbain : quelques éléments de prospective Espaces sous influence urbaine

DSpace/Manakin Repository

Show simple item record

dc.contributor.author Julien, Philippe
dc.contributor.author Louis, Sophie
dc.contributor.author Centre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructions publiques
dc.contributor.author IDC, Initiatives-Développement-Conseils
dc.date.accessioned 2008-01-21T10:28:44Z
dc.date.available 2008-01-21T10:28:44Z
dc.date.issued 2007-09
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2332/1280
dc.description 42 pages, cartes, tableaux fr
dc.description.abstract La question soulevée par ce rapport est celle du territoire approprié à l’étude de l’étalement urbain et du fonctionnement des communes sous influence urbaine. Dans une première partie, P. Julien propose une analyse de l’aire urbaine. Après avoir posé deux questions spécifiques à la problématique étudiée : - qu’entend-on par « étalement urbain » ? - l’aire urbaine est-elle un périmètre pertinent pour l’étudier ? l’auteur analyse l’évolution du périmètre de l’aire urbaine pour mieux en cerner les limites. Il s’avère nécessaire de revenir sur la méthode de détermination des aires urbaines en montrant le rôle du processus itératif et en l’illustrant à partir d’exemples cartographiques. Les aires urbaines sont constituées d’un pôle urbain et d’une couronne périurbaine, et sont délimitées en fonction du taux d’actifs travaillant dans l’aire urbaine. En modifiant ce dernier paramètre, il est ainsi possible de créer des aires d’influence des villes qui témoignent d’une polarisation croissante par l’emploi. Mais, l’aire urbaine ne suffit pas pour étudier la dépendance ou l’autonomie des communes « périurbaines » du fait, en partie, du caractère trop restrictif du critère utilisé pour sa construction. Ainsi, dans une deuxième partie, l’auteur propose des territoires mieux adaptés à l’étude de l’étalement urbain. Il s’appuie sur des caractéristiques que ces territoires doivent vérifier, puis analyse chaque proposition. Il en ressort que les territoires d’études les plus pertinents pour étudier l’étalement urbain devraient s’appuyer sur les bassins de vie, qui sont les plus petits territoires sur lesquels les habitants ont un accès aux principaux services et à l’emploi. fr
dc.format.extent 69688 bytes
dc.format.extent 3224991 bytes
dc.format.mimetype application/pdf
dc.format.mimetype application/pdf
dc.language.iso fr fr
dc.publisher CERTU en
dc.relation.ispartofseries CERTU-RE - 07-19 en
dc.subject Périurbain fr
dc.subject Etalement urbain fr
dc.subject Aire urbaine fr
dc.subject Analyse spatiale fr
dc.subject Couronne périurbaine fr
dc.subject Aménagement du territoire fr
dc.subject Zonage fr
dc.subject Pôle urbain fr
dc.subject Observation urbaine fr
dc.subject Développement local fr
dc.subject Déplacements fr
dc.subject Domicile-travail fr
dc.subject Gestion des déplacements fr
dc.subject Gouvernance fr
dc.subject Migrations alternantes fr
dc.subject Mobilité fr
dc.subject Analyse de la mobilité fr
dc.subject Demande de transport fr
dc.title Analyse critique de la pertinence de l'aire urbaine pour étudier l'étalement urbain : quelques éléments de prospective Espaces sous influence urbaine fr
dc.type Study report en

Files in this item



This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account

Bookmark and Share