mirage

La formation des maîtres : bilan d'une période

DSpace/Manakin Repository

Show simple item record

dc.contributor.author Couanau, R.
dc.contributor.author Institut national de recherche pédagogique
dc.date.accessioned 2007-08-09T11:09:12Z
dc.date.available 2007-08-09T11:09:12Z
dc.date.issued 1979
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2332/1232
dc.description 104 pages, figures fr
dc.description.abstract Il est heureux que la présente brochure, rédigée à la demande de la direction des écoles, et destinée à faire le point de l'application des textes de 1969 et 1972 relatifs à la formation des instituteurs, paraisse aujourd'hui, au moment de la mise en œuvre des premières mesures de rénovation de cette formation. En effet, bien qu'organisée à partir de la connaissance d'un état qui a probablement évolué depuis juin 1977, d'un état que le nouveau plan de formation invite à transformer profondément, cette étude apporte des faits à étudier et des axes de réflexion dont l'intérêt actuel ne saurait être négligé. Soulignons d'abord l'importance de la collaboration qui s'est établie entre le département de la recherche de l'I.N.R.P. et la direction des écoles : la rédaction des questionnaires et du compte rendu, de même que la diffusion et l'exploitation des informations recueillies ont eu lieu dans des conditions favorables grâce à des échanges fréquents entre la D.E. et: l'I.N.R.P. Cette collaboration devra être accentuée et approfondie pour que les initiatives soient décrites, analysées et soumises à la réflexion de tous : et pour qu'ainsi soit facilité l'indispensable effort de confrontation et de régulation des pratiques, nécessairement diverses, qui vont se mettre en place dans le cadre général que les textes officiels ont tracé. Dans la masse des informations recueillies par cette enquête deux faits — au moins — sont à souligner. Il s'agit de ce que les auteurs du rapport ont appelé « une invention collective », et qui concerne l'accueil des normaliens ; et ensuite, une série d'interrogations nées d'une réflexion sur les pratiques décrites. En ce qui concerne le premier point, il est clair que tout ce qui a été réalisé pour sensibiliser les élèves-maîtres au milieu enseignant pour les aider à évaluer leurs besoins se trouve d'actualité : il s'agit là de deux problèmes importants qui seront à traiter dès la présente année scolaire, dans toutes les écoles normales. Le premier trimestre de la nouvelle formation conduira en effet à accorder une importance particulière au choix du terrain dans lequel les élèves-maîtres découvriront la réalité scolaire dans toute sa complexité et dans toutes ses dimensions. De même, c'est dès le premier trimestre que l'étude de multiples problèmes d'évaluation devra être engagée. C'est pourquoi toutes les expériences faites et toutes les réflexions esquissées seront utiles à tous... Les interrogations liées à l'analyse des pratiques ont le mérite de mettre en évidence un fait essentiel : l'action dans l'école aujourd'hui a sans doute moins besoin de modèles à imiter que de questions claires, précises, posées avec rigueur. Il faut peut-être apprendre à renverser la tendance trop fréquente qui consiste à parler des solutions avant de s'être assuré que les questions ont été bien posées. C'est pourquoi il est important que, dans le cadre des grands axes tracés par le plan de rénovation, et en fonction des objectifs qu'il précise, chacun — individuellement ou dans le cadre des équipes de formation qui se constitueront — apprenne à formuler les questions et les interrogations claires qui lui serviront à comprendre et à évaluer sa pratique. Et parmi les interrogations formulées, celle qui concerne l'articulation théorie- pratique semble fondamentale car, de proche en proche, c'est toute l'économie des systèmes mis en place qu'elle conduit à examiner. Il serait utile qu'une telle question soit approfondie et précisée : conjointement ou séparément par les écoles normales et par les organismes de recherche. Ces quelques faits, rapidement relevés, suffisent à souligner que la rénovation entreprise, si elle constitue bien « une innovation sans rupture » se doit d'être également une création continue qui exige la mobilisation de tous : instituteurs, formateurs et chercheurs... fr
dc.format.extent 378935 bytes
dc.format.extent 1759231 bytes
dc.format.mimetype image/jpeg
dc.format.mimetype application/pdf
dc.language.iso fr en
dc.publisher INRP en
dc.relation.ispartofseries INRP-RP - 79-103 en
dc.title La formation des maîtres : bilan d'une période fr
dc.type Study report en

Files in this item



This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account

Bookmark and Share